Jeudi 24 juillet 2014

KLEZMER TECHTER

Gabriela Kaufman (Clarinette et Clarinette basse)
Almut Schwab (Accordéon, flûtes et zimbalon)
Nina Hacker (Contrebasse)

Concert à la Synagogue de Carpentras à 17 h
Ouverture des portes à 16 h 15

« Quand elles se jouent, les âmes commencent à danser », ce sont les mots d’un spectateur ayant entendu un concert avec le trio allemand. KLEZMER TECHTER ! Le programme s’appelle « Schoshanim » le mot hébraïque pour « les roses », la reine des fleurs. Depuis longtemps, la rose représente comme symbole, l’ambivalence de la vie avec ses périodes de joie et au contraire, de tristesse. KLEZMER TECHTER présente leurs musiques avec une vivacité étonnante, pleine d’humour, de tempérament et d’une virtuosité exceptionnelle et d’un autre côté, avec une sensibilitétendre et profonde gravité. Elles dépassent les frontières de la musique juive traditionnelle en colorant les arrangements avec des éléments du jazz, du tango, de la musique arabe, de l’impressionnisme et de la musique moderne. Mais tout le temps on ressent un grand respect pour la tradition et l’héritage des « klezmorin » de l’Europe de l’Est. En été de l’année passée KLEZMER TECHTER étaient invitées par Giora Feldman pour jouer des concerts en Israël. C’était un succès magnifique. A la fin des concerts, les gens sortaient animés d’une  musique qui est comme une invitation permanente d’aimer et fêter la vie, malgré tous les obstacles. Rejouant évidemment ensemble, les trois musiciennes font sonner d’innombrables facettes de sentiment humains.


C’EST TRES BIO – BEKAR ET LES IMPOSTEURS

Concert à la Charité de Carpentras à 21 h
Ouverture des portes à 20 h 15

Bekar (Piano, Chant)
Vincent Lagalie ( Guitare, Choeurs)
Mathis Dervaux ( Violon, Choeurs)
Santiago Courty ( Batterie)
Nicolas Féron ( basse, Choeurs)
Quentin Treuer ( Piano)

Chant, guitare, violon, batterie, basse et piano créent une musique à la croisée des chemins rock, pop folk et cabaret radicalement trans-moderne. Les rythmes ska-rock succèdent aux tango-funky et aux mélodies festives ou langoureuses dont certaines nous conduisent par quelques détours dans le Yiddishland.
Très variées dans leur style, les compositions évoquent la lignée rock de groupes tels que les Rita Mitsouko, les Négresses Vertes, Gotan Projects, Jacques Higelin…ainsi que les insondables sonorités Balkaniques d’Europe de l’Est. Sur scène, l’esprit est à la fête, à l’humour et à l’énergie partagée avec le public. Les chansons s’écoutent, se vivent, se chantent et se dansent. Depuis 2008 BEKAR parcourt les lieux à chanter passant par la place de la Comédie, le JAM et le Corum à Montpellier, à Sète au théâtre de la Mer, mais également à Paris, Martigues, Toulouse… et partout en France. Avec ses musiciens « Les Imposteurs », il a eu le plaisir de partager des scènes avec Debout sur le Zinc, Muhadib ou HK et les Saltimbanques.